Biographie Angie Morneau

Angie travaille dans le domaine du tatouage depuis 4 ans maintenant. Elle commença vers l'âge de 21 ans.

Angie a débutée en t'en qu'apprentie au studio Anim Ink, qui désormais se nomme Croniq Tattoo Studio. Elle a aussi travaillée pour Québec Ink. Elle exerce présentement son métier au studio Empire Body Arts.

Avec l'expérience, elle se rend compte qu'elle focus simplement sur un même style de tatouage ou de dessin, le Néo-traditionnel. Avec les années et les formations qu'elle reçoit, elle apprend à donner un côté plus réaliste à son travail. Angie n'est pas une grande fan des couleurs éclatantes en dehors d'un petit contraste dans certains cas, bien évidemment. Afin de remplir son portfolio plus rapidement, elle s'est mise à produire beaucoup de tatouages en noir et gris, ce qui lui a permis de comprendre les différents tons, reliefs et textures pour faire de splendides visages. Elle aime beaucoup le style Néo-traditionnel car elle peut avoir une grande liberté dans les thèmes et la finition. Angie adore faire des visages de femmes mais elle aimerait, au courant de la prochaine année, faire un peu plus de visages d'hommes. Elle reste très ouverte à tout projet.

Dans la prochaine année, Angie s'est fixée comme objectif de se faire remarquer dans les conventions afin de montrer de quoi elle est capable. Elle adorerait  que les gens du milieu reconnaissent son travail du premier coup d'œil. Elle aimerait aussi, tout au long de l'année, faire des conventions internationales, ce qui lui permettrait de voir ce qui se fait ailleurs et surtout voir du pays, elle qui adore voyager!  Angie se dit très surprise de constater que les gens se rappellent d'elle et de son travail après si peu de temps à faire des conventions. Elle a d'ailleurs reçu plusieurs invitations de collaborations, ce qui la rend très fière et avec raison.

Angie dessine depuis l'âge de 2 ans, sa famille en est venue à dire qu'elle dessina bien avant de marcher! Passionnée de littérature fantastique, elle développe une grande imagination, ce qui l'aide beaucoup  dans la réalisation de ses projets aujourd'hui. Sa plus grande faiblesse en ce moment : les couleurs. Elle a l'intention de se concentrer là-dessus prochainement, question que les gens et les autres artistes remarque de plus en plus son travail. Ceci  l'aidera à remplir et varier un peu plus son portfolio.

Pour un tatoueur, choisir son artiste favori n'est jamais chose facile. Angie, quant à elle, admire beaucoup la grande Emiliy Rose Murray qui est, en quelque sorte, la mère du style Néo-Traditionnel, celle qui a mené le mouvement durant des années du moins. Angie a néanmoins beaucoup de respect pour des artistes tel que : Jeff Gogue, Nikko Hurtado et Carlos Torres. Son admiration envers ces deux derniers l'ont menée à se faire tatouer leurs visages sur son mollet! Jeff Gogue, selon elle, est incroyable pour son travail des couleurs, ses arrières plans en négatif et sa perfection du dessin, tandis que pour Nikko Hurtado elle aime beaucoup le fait qu'il ait poussé le monde du portrait couleur à un niveau supérieur que même la meilleure imprimante ne pourrais égaler. Il travaille si bien les reflets de couleurs et les détails miniatures dans les textures de peau qu'il en est de loin l'un des meilleurs portraitistes de notre décennie.  Elle admire beaucoup Carlos Torres pour sa minutie et sa façon d'intégrer de minime détails tel que des papiers peints et des motifs de tissu. Un vrai maître du  ‘'black and gray ‘'. Même si Angie est plus attirée vers le style Néo-Traditionnel, elle a énormément d'admiration pour les tatoueurs qui font de l'hyperréalisme, car ils représentent un aspect du détail qu'elle espère atteindre un jour dans son travail.

N'ayant aucune étude en art appliqué, elle a toutefois toujours eu un pied dans le métier. À c'est début comme apprentie, elle terminait une formation en design d'intérieur qu'elle suivait suite à des cours de droits et un pré-universitaire en média. Elle décida de tout laisser tomber afin de concentrer son énergie sur son plus grand rêve : devenir tatoueuse.  Après deux ans comme apprentie, Angie eu la chance d'être prise en charge par Max Rose, un artiste reconnu pour son talent avec le réalisme. Celui-ci a pu l'aider à perfectionner ses techniques afin de donner un meilleur rendu. Il l'aida aussi beaucoup à comprendre et à voir ou elle devait aller pour atteindre la qualité qu'elle visait depuis le début. Prochainement, elle aimerait bien assister à des séminaires d'artistes Néo-Traditionnel, mais comme il n'y a pas suffisamment d'artistes reconnu qui viennent au Québec pour cela, elle devra voyager pour avoir plus de chance de vivre cette expérience.

Pour sa première année de convention, Angie a participée au Ink N Road 2017 de Lévis et elle sera présente à la convention de Gatineau/Ottawa au mois de novembre prochain. Elle aura la chance de participer à la convention de Winnipeg 2018, Nix à Toronto  et elle sera de retour au Ink N Road pour une deuxième année.

Angie eu la chance de rencontrer durant une même convention : Jon Mesa, Bob Tyrell et Andrea Afferni.  Des rencontres qui la surprenne et l'aide à avancer. Elle s'est procurée chez ETE la collection d'encres d'Andrea Afferni et puisqu'il était présent à la convention de Nix 2017 elle en a profitée pour faire autographier sa boite et par la même occasion discuter avec lui de ses techniques de tatouages pour les portraits couleurs. Au Ink N Road de cette année, Angie et son conjoint ont eu la chance de rencontrer Kirt Silver et sa femme, des gens extraordinairement sympathiques et attachants. Une amitié s'est développée de tel sorte qu'ils iront leur rendre visite dans leur studio à Halifax. En discutant avec Kirt, ce dernier l'a convaincu de changer de gamme d'encre pour faire ses noir et gris. Elle prévoit se procurer chez ETE les Greywash de la compagnie starbright. Parmis ses belles rencontres durant les conventions, Angie ajoute à sa liste Megan massacre qui lui parla du stress en convention et qui lui expliqua à quoi s'attendre.

Elle donnerait comme conseil aux débutants de rester humble. C'est la clé du succès. Beaucoup trop d'apprentis après seulement 6 mois dans le métier ont la grosse tête. Ils ne veulent plus faire de signes infini ou de petits tatouages, mais la base reste la base, tout le monde passent par là. Angie se rend compte à quel point elle a eu de la chance de rencontrer des gens qui avaient à cœur sa réussite et qui l'ont aidée à persévérer. Cela l'a rendue plus forte et plus déterminée. Elle tient vraiment à faire sa place dans le métier. Si vous êtes vraiment motivés, que vous avez à cœur de percer dans le métier, rien ni personne ne devraient pouvoir vous faire renoncer. Elle conseil de faire ce travail  pour les bonnes raisons et de se fixer des buts à atteindre. C'est la seule manière d'atteindre l'excellence!

FB: https://www.facebook.com/Angiemorneau

INSTAGRAM: https://www.instagram.com/angiemorneautattoo/
 

Angie et Bob Tyrell à Toronto cette année.

Angie et Jon Mesa.

Angie et Megan Massacre au Ink N Road 2016

Angie et Andrea Afferni durant la convention de Nix à Toronto cette année.











© 2017 Xtremtattoo. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Hébergeur Web